Dès le démarrage du Conseil des Jeunes en 2011, les Jeunes avaient exprimé qu’il fallait faire quelque chose pour que les Personnes à Mobilité Réduite puissent se rendre sans problème à l’Hôtel de Ville.

Tout le monde en était bien conscient, mais comment faire quand il s’agit d’un site classé ne permettant pas de modification de façade ?

Et finalement, la solution a été trouvée : au lieu de construire un seul ascenseur, nous allons en construire 2 !

De la sorte, les usagers passeront par l’ancienne bibliothèque pour enfants pour emprunter un élévateur pour Personnes à Mobilité Réduite qui les amènera dans le hall d’accueil.

Puis, ils traverseront ce hall pour accéder à un ascenseur leur permettant de se rendre à l’étage supérieur.

De la sorte, une réelle avancée est apportée à toutes les personnes gênées dans leurs déplacements, qu’il s’agisse de personnes handicapées, de personnes âgées, de parents avec des enfants en bas âge en poussette…

Et cette amélioration se réalise dans le respect du cadre légal, qu’il s’agisse de la loi du 11 février 2005 relative à l’accessibilité des Handicapés, ou encore des textes régissant les Zones de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager.

Pour cette réalisation, il a fallu que tout le monde se retrousse les manches !

Le personnel de la mairie s’est mobilisé.

Certains ont pris en charge les formalités administratives liées aux marchés publics, d’autres celles liées aux demandes de subventions ou encore les travaux en régie de préparation et de finition.

D’autres ont organisé les réaménagements de services nécessaires. C’est ainsi que le bureau des ressources humaines a du déménager temporairement puisque le plancher de son local devait être percé pour amener le premier élévateur. Mais il était important que ces agents restent dans la Mairie pour permettre le travail quotidien avec leurs autres collègues des ressources humaines (c’est évidemment un service important quand une Mairie emploie 280 agents…)

Le service communication (qui a réalisé les panneaux d’information prévenant le public des travaux en cours) a donc accepté de prêter son bureau au service des ressources humaines. C’est le service des affaires scolaires qui l’a accueilli dans ses locaux, au-dessus de La Récré, rue d’Estimauville.

Les services techniques de la Ville de Trouville sur Mer, que le Conseil des Jeunes avait visité avec intérêt, ont assuré le suivi de cet important chantier, ont aussi apporté leur contribution lors des déménagements successifs.

Mais les agents territoriaux n’étaient pas seuls en cette aventure !

5 entreprises du Bâtiment interviennent pour réaliser les travaux et mettre en place ces deux solutions d’accessibilité : électriciens, maçons, automaticiens viennent se joindre aux ascensoristes sous la houlette d’un bureau d’études comprenant chargé d’opération et coordinateur de travaux. Le service Bâtiments des services techniques de Trouville leur est venu en appoint pour leur gagner du temps, qu’il s’agisse de menuiserie bois, de plomberie, d’électricité ou de serrurerie.

Le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique a subventionné les travaux, assurant la moitié du financement. En effet, la Mairie de Trouville sur Mer compte dans ses effectifs des agents handicapés, et il est important que ceux-ci puissent accéder en toute autonomie à leur lieu de travail. Si les solutions d’accessibilité avaient été réservées aux seuls agents municipaux, il faut savoir que le Fonds aurait assuré la totalité du financement. Mais il était primordial que ces solutions profitent au plus grand nombre, comme le souhaitaient les Jeunes en 2011.

Les services financiers de la Ville se sont penchés sur la question, et c’est ainsi que la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux a financé 20 % complémentaires.

Le chantier a commencé le 14 novembre 2013 ; l’accessibilité profitera à tous le 15 mars 2014.

Allons ensemble visiter le chantier…

La façade n’est pas modifiable. L’ancien Poste de Police accueillait à présent une annexe de la Bibliothèque. L’accès de plain pied se fera par cette entrée, dont la porte a été automatisée puisqu’elle ne peut être remplacée. A gauche de la porte, un visiophone audiophone interphone a été apposé à hauteur de fauteuils roulants, permettant d’entrer en relation avec l’Accueil dès ce moment là.

???????????????????????????????  ??????????????????????????????? ??????????????????????????????? ???????????????????????????????

A l’intérieur, les services ont déménagé pour laisser place au chantier. En effet, ça aurait été dangereux de rester là pendant les travaux…

??????????????????????????????? ??????????????????????????????? ???????????????????????????????

La nouvelle porte d’accès posait la question du remplacement des portes intérieures. Comme il n’y a pas de modification de façade, des portes automatisées ont pu être installées.

???????????????????????????????

Cette première étape étant franchie, nous allons pouvoir traverser le hall pour nous intéresser à la construction de l’ascenseur. Les médaillons en bronze ont été renforcés pour ne pas subir les vibrations des travaux.

??????????????????????????????? ???????????????????????????????

La cage d’ascenseur a été créée de toute pièce par les maçons, ce qui a nécessité des modifications jusque dans le sous sol.

??????????????????????????????? ???????????????????????????????

et l’ascenseur est à présent positionné.

???????????????????????????????  ??????????????????????????????? ???????????????????????????????

Pendant la durée des travaux, il fallait un lieu de stockage… Comme la bibliothèque vient de déménager, la solution a été trouvée à proximité !

???????????????????????????????

 

En attendant que l’ascenseur soit opérationnel le 15 mars prochain, nous pourrions d’ailleurs prochainement aller visiter la nouvelle bibliothèque…


Laisser une réponse