Les Jeunes ont commencé par réaliser eux même l’état des lieux du tri dans leur école.

Pour les aider, le service Développement durable-accessibilité avait préparé un questionnaire afin de mieux identifier les modes de tri existants, ainsi que les moyens en place et préciser les besoins.

A partir de ce recueil d’informations, des entretiens avec les Chefs d’Etablissement ont permis d’affiner les informations récoltées.

Les services techniques de la Ville de Trouville ont alors pris à bras le corps la question de l’organisation de la collecte sélective.

Et, résultat de ce travail d’équipe, le 7 octobre 2011 : le tri sélectif dans les écoles est activé.

tri sélectif en écoles

 

L’objectif est même dépassé car le tri mis en place va au de-là du papier et des cartons (déchets de cantine : boites de conserves, briques, bouteilles plastiques…)

Dès le démarrage, le tri sélectif a été associé à mode de transport écologique, la collecte s’effectuant par traction animale.

Fin juin 2013, la visite du service Hippomobile de la Ville de Trouville sur Mer a permis de constater que l’intérêt des jeunes pour ces démarches ne s’atténuait pas !

 

L’installation des nouveaux élus du CMJ a donné lieu à sa traditionnelle séance inaugurale dans la salle du Conseil Municipal, le 16 février 2013.

A cette occasion, le Maire, Christian CARDON, avait partagé la parole avec le Responsable de l’Opposition, Régis LEHOT.

cmj ds 13

 Le Docteur Lehot a fait à cette occasion une intervention pédagogique dont de larges extraits sont reproduits ci-dessous :

« Les décisions prises en conseil municipal concernent :

–        L’aménagement de notre espace c’est-à-dire l’urbanisation de la ville par la construction de bâtiments communaux (maison des jeunes, bibliothèque, bâtiment du CCAS, maison médicale, mais aussi WC sur les quais et surtout l’aménagement du futur quartier qui sera construit sur le site de l’ancien hôpital), la délivrance des permis de construire (l’un des plus importants concerne celui accordé à l’aménagement des cures marines) l’aménagement des espaces verts, la circulation et les parkings dans la ville, la gestion de la plage et les travaux de voirie ainsi que la réfection des bâtiments communaux.

–        Les affaires scolaires avec la construction, la réfection de l’ensemble des écoles primaires ainsi que le versement de subventions pour les animations des écoles et du collège et la participation au conseil d’ administration du collège Charles Mozin

–        Les affaires de la jeunesse et du sport en subventionnant l’ensemble des associations sportives trouvillaises (T.O.N.,A.S.T.D.,C.N.T.H , je citerai aussi dans ce cadre la subvention à la maison des jeunes de Trouville ainsi que l’entretien de la piscine municipale)

–        La gestion des animations touristiques par l’intermédiaire de la subvention versée à l’Office du Tourisme.

–        La gestion des animations culturelles, de la bibliothèque, du musée Montebello, le versement de subventions à des associations comme OFF-COURT.

–        La gestion des affaires sociales en s’occupant des personnes âgées grâce aux aides ménagères de la mairie, en donnant des aides financières aux plus démunis par l’intermédiaire de son CCAS, de l’accueil des petits trouvillais à la crèche et à la halte-garderie.

Les conseillers municipaux prennent part aux décisions de la communauté de communes qui comprend 11 municipalités et qui s’occupe essentiellement du traitement des ordures ménagères, de l’alimentation en eau, de certains bâtiments intercommunaux comme le P.O.M.S., de la gestion de l’école de musique, du local des sans-domicile-fixe et maintenant du maillage de notre territoire par la fibre optique et le haut débit pour Internet.

Enfin les décisions concernent des choses moins agréables comme le montant des taxes et impôts locaux sans oublier les salaires de 280 à 300 salariés à la mairie Trouville.

Comme vous le voyez jeunes collègues, le champ de vos réflexions sera très large et il vous faudra faire des choix. Des choix car tout n’est pas réalisable financièrement car, comme pour vos parents qui subissent la crise financière actuelle, la municipalité de Trouville ne sort pas indemne des problèmes politiques qui nous entourent.

Le travail d’un conseiller municipal et de proposer des idées, mais surtout de défendre les idées de ceux qui l’ont élu et qu’il doit représenter. La concrétisation d’un programme est souvent longue et les conseillers municipaux travaillent plutôt pour leurs enfants que pour un changement dont ils profiteront de même.

Merci à tous et bienvenue parmi nous. »

Lors de la dernière séance, il a été proposé de faire un concours de photos interne au Conseil des Jeunes. Quand il en a été informé, Monsieur le Maire a trouvé que c’était une très bonne idée !
L’idée est la suivante :
Les Conseillers du Conseil des Jeunes profitent des vacances d’été pour prendre des photos de Trouville sur Mer telle que vous l’aimez.
Les photos peuvent être transmises au fur et à mesure par mail à Yves-Marie Laurelli (Jeunesse.Prospective@mairie-trouville-sur-mer.fr), ou bien être rapportées pour la prochaine séance du Conseil, le vendredi 30 août.
Vendredi 30 août, toutes les photos seront mises en commun, celles parvenues par mail et celles qui seront amenées le jour même (sur clé USB ou en version papier).
Elles seront ensuite soumises à un jury.
Ce jury les examinera et en retiendra 3, qui seront annoncées lors de la réunion du Conseil prévue le 13 septembre.
Celle qui aura le premier prix sera publiée en fond d’image du blog à 3 reprises pendant 10 jours avec le nom de son auteur.
La photo qui aura le second prix sera publiée en fond d’image du blog pendant 2 périodes de 7 jours, avec le nom de son auteur.
Le troisième prix sera publié en fond d’image du blog pendant 1 semaine, avec le nom de son auteur.
Bonnes photos et… bonnes vacances à toutes et tous !

Pour cette dernière séance avant les vacances scolaires, le Conseil avait été invité par Olivier Linot, Directeur Général des Services de la Ville de Trouville sur Mer, à visiter le service Hippomobile de la Ville de Trouville, qui vient d’emménager dans de nouveaux locaux chemin du Marais à Tourgéville, devenant voisin de l’hippodrome de Clairefontaine.

Le Conseil a été accueilli sur site par Christelle BEAUVELLE, qui a fait partager aux jeunes son métier de « cocher/ripeur/palefrenier », un métier avant tout de « contact avec le cheval » qui transforme la relation avec les gens.

La visite a commencé par les écuries, qui ont permis de présenter aux Jeunes 5 percherons nommés : Twister, Octane, Ravel, Rio et Rondo, l’un des cinq étant sorti de son box pour le voir de plus près.

« Pourquoi il frise à moitié ? »

–        et nous, pourquoi nos cheveux frisent ?

« Pourquoi vous ne prenez pas des pur sang ? »

–        il faut des chevaux calmes et habitués à la Ville.

« A qui ils sont les chevaux ? »

–        Twister, Octane, Ravel, Rio appartiennent à la Ville de Trouville.

« Ça sert à quoi ? »

–        Avec les percherons, le service hippomobile assure le ramassage du verre, le ramassage de sacs jaunes et le ramassage de cartons.

Pour le verre, vous avez peut-être déjà vu l’attelage sur le quai à Trouville, qui part du Pont des Belges, longe le quai Fernand Moureaux, prend la rue des bains, fait le tour du casino en passant devant la piscine, pour remonter ensuite le quai jusqu’au pont. A ce moment-là, nous ramassons le verre chez les restaurateurs.

Mais nous passons aussi une fois par semaine dans le quartier Eugène Boudin et  à l’école Andersen, pour ramasser les sacs jaunes, ainsi qu’à l’école René Coty.

« Et à l’école Louis Delamare ? »

–        A l’école Louis Delamare, ce sont un baudet et un cheval Cob (Lasso du Jardin), logés sur le plateau, qui assurent ce ramassage. Pour monter l’Aguesseau jusqu’au quartier Eugène Boudin, il faut 5 minutes. Mais pour aller jusque sur le plateau d’Hennequeville, il faut… une heure !

« Vous êtes combien ? »

–        Le service comprend 4 agents. La journée commence à 6h avec le nettoyage des boxes, les soins des chevaux, et leur nourriture en foin et granulés, qu’ils mangent séparément à deux moments différents. Il faut aussi brosser les chevaux et mettre les harnais avant de partir en tournée. Les chevaux sont toujours attelés deux par deux.

A 7h45, c’est le premier départ pour effectuer le ramassage scolaire et revenir chemin du marais.

A 9h, c’est le second départ, avec un autre attelage, pour ramasser le verre et les cartons.

Au retour à 12h30, il faut à nouveau nourrir les chevaux, mais aussi les doucher et les brosser.

La pause ne commence qu’après.

Le lundi et le mardi, il n’y a pas d’activité l’après-midi, mais il faut quand même revenir le soir pour soigner et nourrir les chevaux.

Le mercredi après-midi, c’est le ramassage des sacs jaunes.

Le jeudi après-midi, nous emmenons les enfants de la halte-garderie à la plage de Trouville.

« Et nous, on pourra faire un tour ? »

Yves-Marie Laurelli informe le conseil que Olivier Linot propose d’organiser une promenade des Conseillers Jeunes en calèche au cours de l’été. Les Conseillers jeunes en sont ravis et voudraient en connaitre la date de suite, mais il convient que cette organisation soit vue préalablement avec le service Hippomobile. Dès qu’elle sera connue, Y-M Laurelli en informera le conseil.

Après avoir présenté et fait soupeser les harnais en cuir, la visite se poursuit avec la découverte des équipements.

La première remorque sert au ramassage du verre. Des containers en plastiques sont remis aux restaurateurs au fur et à mesure que les containers pleins sont ramassés. Cela est plus pratique que les cartons, et optimise la place dans la remorque. Une fois que la remorque est pleine, elle pèse entre 2 et 2,5 tonnes, et ne peut à ce moment-là être tractée que par 2 percherons, un seul serait insuffisant. Environ 200 tonnes de verre par an sont ainsi collectées.

La seconde remorque sert à la collecte des sacs jaunes dans les quartiers. Les remorques sont équipées de paniers à crottin pour contribuer à la propreté de la Ville. Il est à noter que la collecte porte sur environ 50 sacs jaunes par semaine dans le quartier Eugène Boudin, et sur environ 40 sacs jaunes par semaine à l’école René Coty.

Puis nous passons devant le local de stockage de la paille et du foin, avant d’arriver à la troisième remorque. Celle-ci sert pour les promenades, et peut accueillir 12 personnes adultes. Comme elle est équipée d’une rampe d’accès pour personnes handicapées, les fauteuils roulants peuvent aussi y accéder. Dans ce cas, la calèche transporte 8 personnes adultes assises et 2 personnes en fauteuil roulant.

Enfin, nous arrivons devant une dernière remorque, qui relève plus d’un usage agricole. Conçue comme porte-outils, celle-ci est dotée d’un crochet d’attelage à l’arrière, ce qui lui permet de tracter une citerne d’arrosage, des tondeuses à herbe, une herse…

« Il est où le volant ? »

Ici, pas de volant, mais un équipement sur batterie permet de disposer d’un gyrophare et de clignotants.

« Hue Dada ! »

Déposez votre voiture dans un des 4 parkings-stations de Trouville-sur-Mer et échangez-la contre un vélo en libre service.
Renseignements en Mairie et au 06 83 78 95 94
J’échange ma voiture contre un vélo !

journée vélo 3 juillet affiche

journée vélo 3 juillet flyer

17.06
2013

Ce vendredi, les jeunes ont trouvé qu’il convenait d’actualiser les photos pour égayer le blog.

Nous sommes donc descendus dans la cour de la maison des associations, où nous avons bénéficié de la clémence du soleil !

conformément aux souhaits du groupe, voici la légende de la photographie :

au rang du fond, de gauche à droite : Océane Declercq, 15 ans ; Nicolas Lecomte, 15 ans ; Damien Cuquenèle, 13 ans ; Martin Gendron, 12 ans.

au premier rang, de gauche à droite : Hiba Belarbi, 10 ans ; Adrien de Gaetano, 12 ans ; Enzo Estève, 10 ans ; Lou de Gaetano, 10 ans ;

Dès 2011, un logo spécifique CMJ dont le gabarit a été inventé par les membres de la commission communication, a été réalisé.

En 2013, il a été retenu d’imprimer ce logo sous forme d’autocollants (résistant aux intempéries) de 10,5 cm x 14,5 cm.

A présent, ce logo est apposé sur chaque réalisation dont l’origine proviendra du Conseil des Jeunes de Trouville sur Mer.

Ainsi, les jeunes « signent » leurs réalisations, et les habitants  identifient mieux l’utilité du Conseil des Jeunes.

Créé en janvier 2011, le Conseil des Jeunes en est à son troisième mandat.

Le Conseil des Jeunes a déjà abouti aux réalisations suivantes :

–       édification d’un mur pour cacher la vue du cimetière depuis le gymnase

–       retour du Cluedo à Trouville le 27 octobre dernier

–       participation d’écoliers à la commission des menus des cantines

–       organisation de compétitions de surf

–       taille de la haie à l’école Delamare

–       création d’un logo spécifique au Conseil Municipal des Jeunes

–       négociation pour que le Pass’Jeunesse de Trouville permette aussi une réduction au Cinéma Le Morny (- 30 %)

–       réalisation d’une piste cyclable à Trouville sur Mer

–       projections de films en extérieur sur la Plage

–       mise en place du tri sélectif dans les écoles

Le Conseil des Jeunes leur permet de prendre la parole et de donner leur opinion sur l’organisation de la Cité dans laquelle ils vivent.

Les professions de foi sur la base desquelles les nouveaux Conseillers ont été élus en témoignent : ici, l’imagination est au pouvoir… Animation, circulation, communication, culture, écoles, environnement, esthétique, social, sports… Autant de domaines où les dernières élections ont laissé libre cours aux propositions,  qui seront ensuite travaillées ensemble en séances comme en commissions.

Là aussi, il convient que les nouveaux conseillers puissent suivre l’attention apportée à leurs propositions.

C’est dans cette optique que le Conseil Municipal a pris la décision d’adhérer à l’Association NAtionale des Conseils d’Enfants et de Jeunes (ANACEJ).

L’adhésion à l’ANACEJ permettra aux Conseillers Jeunes de recevoir une newsletter spécifique aux Conseils de Jeunes chaque mois, et ainsi de s’ouvrir aux réalisations menées par les Jeunes sur d’autres territoires.

Également, cette adhésion permettra  de créer un blog du Conseil des Jeunes de Trouville sur Mer, qui viendra en complément d’une page institutionnelle qui sera créée  sur FaceBook. Il est aussi envisagé qu’un onglet Conseil des Jeunes soit créé sur le portail des écoles primaires publiques, et qu’il soit alimenté par les Conseillers Jeunes sous la houlette du directeur de l’école primaire Louis Delamare.  Tous ces outils permettront une meilleure communication avec les jeunes en dehors des seules séances du Conseil des Jeunes, et une meilleure valorisation des réalisations qui auront été impulsées par les jeunes de Trouville sur Mer.

Cette valorisation sera aussi aidée par l’apposition du logo, qui avait été créé en lien avec les Conseillers jeunes des années précédentes, sur les réalisations qui ont été impulsées par le Conseil des Jeunes.

L’animation du Conseil Municipal des Jeunes est confiée à Yves-Marie Laurelli, que les jeunes peuvent contacter par mail à Jeunesse.Prospective@mairie-trouville-sur-mer.fr

Page 6 sur 6« Première page23456